Entrer au « LMB », c’est à la fois intégrer un lycée pour y préparer,
dans
l’exigence et la bienveillance, des diplômes ou concours.

Mais c’est aussi rejoindre un établissement prestigieux
dont l’excellence des résultats fonde la réputation.

Pascal Bolloré - Proviseur

Le Lycée Marcelin Berthelot...

... accueille d’abord les élèves dans l’enseignement secondaire, de la seconde à la terminale, pour y préparer le baccalauréat.

Grâce au très haut niveau de réussite de ses élèves, l’établissement est distingué dans les classements qui sont publiés chaque année. Mais la moitié de l’effectif du lycée Marcelin Berthelot est aussi composé d’élèves et d’étudiants qui rejoignent, après l’obtention du baccalauréat, l’un des pôles d’excellence les plus importants de l’est de Paris. Situé à Saint-Maur-des-Fossés, dans l’immédiate proximité de la capitale, il offre un cadre agréable d’études et d’hébergement, entre les rives de la Marne et le bois de Vincennes, à ses 2 300 élèves et étudiants qu’encadrent près de 375 personnels.

Projet d'Etablissement

Exigence, Bienveillance, Excellence

Marcelin Berthelot inscrit son projet d’établissement dans le cadre de celui de l’académie de Créteil et des différentes lois d’orientation qui déterminent la politique que la Nation entend mettre en œuvre pour son service public d’éducation.

Marcelin Berthelot se donne pour objectif prioritaire qu’aucun de ses élèves du secondaire ne le quitte sans baccalauréat. Pour les élèves et étudiants de l’enseignement supérieur, Il met en œuvre tous les moyens pour que ceux-ci réussissent les examens ou concours auxquels ils se préparent. Il veille en particulier à ce que les élèves de CPGE puissent, si nécessaire, poursuivre leurs études à luniversité.

Pour contribuer à ces objectifs, mais aussi à l’éducation et la formation de jeunes gens autonomes, ouverts et cultivés, le lycée inscrit son action dans une dimension humaniste. Il valorise la tradition académique dans l’environnement de la société contemporaine et s’appuie sur une synergie entre la liberté des acteurs et le projet collectif qu’ils conduisent.

Apprendre et se former

1  Le lycée Marcelin Berthelot accueille tous les élèves dans leur diversité et les accompagne.
Un
élève entrant au lycée, à quelque niveau que ce soit, se destine à quitter sa formation initiale avec un diplôme d’enseignement supérieur

2  Le lycée met en place un processus d’accompagnement vers les études supérieures tout au long de la scolarité secondaire. Cet accompagnement peut prendre la forme d’offres de formation ou d’organisation d’enseignements spécifiques.
Il organise des
réunions, salons, portes-ouvertes pour l’information de ses élèves et étudiants, et de ses futurs usagers.

3  Le lycée s’attache à ce que tout élève en formation post-baccalauréat qui n’achève pas sa scolarité au lycée la poursuive dans l’enseignement supérieur. Il recherche à cet effet la conclusion d’accords avec des universités et des organismes d’enseignement supérieur.

4  Le lycée promeut le recrutement en classes préparatoires aux grandes écoles dans le souci d’y refléter la diversité des situations. Il peut développer des partenariats avec des établissements secondaires. Il anticipe et poursuit cet engagement par des formes d’accompagnement appropriées.

5  Le lycée encourage la mise en place d’un réseau social de ses anciens élèves visant à faciliter les poursuites d’études et l’insertion professionnelle de ses élèves.

Faciliter le Vivre Ensemble

6  Le lycée promeut toute action qui contribue à l’appropriation des valeurs de la République et de la citoyenneté.

Il soutient celles qui encouragent le travail de mémoire.
Il inscrit son fonctionnement dans la lutte contre toutes les formes de discrimination. Il favorise la
parité.

7  La classe est le premier niveau de vie collective. 2

Dans l’objectif de contribuer à un climat studieux, solidaire et équilibré, sa composition reflète la diversité des élèves. La mise en œuvre de dispositifs qui dérogeraient à ce principe de diversité doit être autorisée par le conseil d’administration et faire l’objet d’une évaluation.

8  Le lycée est un lieu de développement personnel des élèves. Il leur offre des opportunités en ce sens, promeut les activités culturelles, intellectuelles, sociales et sportives, ainsi que l’ouverture à l’international. Il soutient les actions visant ces objectifs.
Il peut attribuer aux
élèves des certifications liées à leurs activités et à leur engagement dans l’établissement (délégué de classe, Conseiller à la Vie Lycéenne, administrateur de l’établissement...)

9  Le lycée favorise les initiatives, la recherche et la diffusion de pratiques efficaces dans les domaines de l’acquisition des savoirs, des nouvelles technologies, de l’évaluation des élèves et de la recherche des conditions favorables à un climat studieux de travail.

10  Le lycée organise ou soutient les événements qui marquent sa vie collective et contribuent à développer un sentiment d’appartenance.

Rechercher un fonctionnement de qualité

11  Le lycée recherche en permanence les moyens d’améliorer la qualité de son fonctionnement.
Il impulse les actions relatives au
développement durable et l’optimisation des nouvelles technologies de l’information

12  Il s’organise de manière à ce que son action et son fonctionnement soient lisibles et prévisibles. Les procédures de prises de décisions de la compétence de l’établissement se font selon des protocoles rendus publics qui intègrent la possibilité d’un recours en cas de réponse défavorable.

13  Le lycée facilite l’accès aux informations dont chacun a besoin pour prendre les décisions éclairées qui le concernent.

14  Le lycée et tous ceux qui le composent veillent à l’accessibilité, au bien-être, à la sécurité et à la tranquillité d’esprit de ceux qui le fréquentent. L’application du règlement intérieur concourt à la mise en œuvre du projet.

15  Le lycée valorise son activité. Il communique ses résultats auprès de ses usagers.

Mettre en œuvre le projet d’établissement

16 Chacun, en fonction de sa situation et de son statut, met en œuvre les dispositions du projet d’établissement.
Toutes les dispositions prises, dans et par l’
établissement, qui ne relèvent pas du Code de l’Education doivent être en accord avec celui-ci.

17 Les travaux du conseil pédagogique et du conseil pour la vie lycéenne concourent à la réalisation du projet. Le conseil d’administration est consulté sur les modalités de sa mise en œuvre. La direction de l’établissement en rend compte dans le rapport annuel de fonctionnement qui lui est consacré.
18 Le projet est mis en œuvre sous réserv
des ressources de l’établissement et des évolutions législatives ou règlementaires. Le lycée fait valoir la réalisation de son projet auprès des autorités académiques et de la collectivité régionale, avec lesquelles est conclu le contrat d’objectifs, prévu par la loi,


19  Le lycée rend publics des éléments statistiques et qualitatifs sur son fonctionnement, notamment dans le rapport annuel présenté par le chef d’établissement au conseil d’administration.

20  Le présent projet s’applique aux années 2017-2018, 2018-2019 et 2019-2020. Le conseil d’administration peut en modifier les termes, les dispositions prises pour le mettre en œuvre ou l’interrompre en cours d’exécution après consultation du conseil pédagogique, du CVL et des représentants des parents des élèves.

LES AXES STRATEGIQUES

1 Favoriser la réussite de tous les élèves, mieux prendre en compte la difficulté scolaire
2 Optimiser encore la politique d’orientation
3 Valoriser la
réussite et l’excellence des parcours
4 Accompagner l’engagement des
élèves dans les activités éducatives
5
Améliorer les locaux et équipements
6 Adapter les outils de la communication

LES OBJECTIFS INTERMEDIAIRES

1 - Favoriser la réussite de tous les élèves, mieux prendre en compte la difficulté scolaire

Mieux identifier les élèves en difficulté, en améliorant la connaissance de ceux qui entrent en seconde (à partir des résultats scolaires en 3ème), pour :

Constituer à partir de ces éléments d’information des classes moins homogènes dans leur niveau (faible ou bon).

Activer précocement des dispositifs d’aide et de remédiation. Les élèves fragiles existent aussi à Berthelot.
Réduire « l’homogénéisation » des classes liée au choix d’enseignements d’exploration, de spécialité ou d’options, dans la mesure du possible selon les contraintes d’emploi du temps.
Mieux prendre en compte les publics scolaires à besoins particuliers, notamment souffrant d’un handicap.

Développer des dispositifs d’aides, de soutien et de remédiation permettant une meilleure individualisation du suivi des élèves en seconde mais aussi dans les autres niveaux. Stimuler la confiance en soi.

2 – Optimiser encore la politique d’orientation

Faire un travail sur certains indicateurs, dont les suivis de cohortes, à réaliser à partir des données du CIO.
Améliorer la liaison 3ème / lycée Berthelot, notamment en direction de certains établissements plus « fragiles » quant à la réussite de leurs élèves.
-
Préserver la diversité et l’équilibre des filières.
- Lutter contre les
représentations et les préjugés en terme d’orientation.
- Mieux informer les
élèves et leurs parents sur d’autres filières d’excellence, notamment par la voie des séries technologiques.
- Poursuivre le renforcement de l’information sur l’orientation post-bac. Rechercher la mise en œuvre de cycles de
conférences faisant intervenir des enseignants du supérieur et des présentations d’expériences par d’anciens élèves, notamment ceux en terminale l’année précédente (sous une forme et des modalités qu’il reste à développer). La parole des « anciens » est très positivement reçue par leurs camarades lycéens.

3 - Valoriser la réussite et l’excellence des parcours

- Quel qu’en soit le domaine.
- Dans tous les parcours y compris vers des
filières qui n’existent pas dans l’établissement.
- Faire identifier comme
véritable filière d’excellence les autres voies que S, comme L et tout particulièrement STMG.
- Conforter les dispositifs d’excellence ouverts à tous les
lycéens de Berthelot – ou des autres établissements – le mercredi après midi : « prépa sciences po », préparations aux filières sélectives scientifiques, prépa médecine...
- Rechercher et
développer des projets de nature à cultiver les valeurs de réussite et d’excellence, à tous les niveaux (concours général, concours de mathématiques ou de sciences...), mais aussi les valeurs républicaines et celles liées au travail de mémoire (concours national de la Résistance et de la Déportation)
- Faire davantage
reconnaître le pôle d’excellence que constituent les prépas et les BTS.
- Ouvrir l’
établissement à l’international tant pour le secondaire (dimension linguistique) que pour le supérieur (stages BTS, recrutement en prépa dans les lycées français à l’étranger).

4 - Accompagner l’engagement des élèves dans les activités éducatives

- Soutenir l’action des élèves membres du CVL.
-
Reconnaître, par une certification, leurs activités (administrateur de l’établissement, membre du CVL, délégué etc).
-
Créer une « Maison des lycéens » pour développer certaines actions.
- Soutenir les actions, dont les
lycéens sont porteurs, qui contribuent à l’épanouissement et à la réussite des élèves durant leur scolarité à Berthelot.

5 - Améliorer locaux et équipements Au niveau des travaux

- Obtenir la rénovation générale de l’établissement, dont les dernières grandes opérations de rénovation ont été menées dans les années 80. Pour ce faire, que le lycée soit inscrit dans le futur plan de la région pour la période 2022-2032, s’il ne peut être intégré dans celui ouvert en 2012 jusqu’en 2022. - Mettre en œuvre les travaux programmés : Demi-pension ; Internat ; Sécurité incendie ; Liés à la sûreté / intrusion ; Locaux chimie
- Engager de nouvelles phases : en particulier le CDI (niveau
supérieur)

Au niveau des équipements

- Poursuivre le programme de rééquipement de l’ensemble du parc informatique - Achever le plan d’équipement multimédia des salles

Au niveau de la maintenance et de l’entretien

- Améliorer l’efficacité de la prise en charge et du traitement des problèmes signalés. - Renforcer la lutte contre le bruit dans les couloirs les plus exposés.

6 – Adapter les outils de la communication

- Poursuivre l’adaptation des moyens utilisés (notamment le site de l’établissement) et en concevoir d’autres (par exemple un usage accru des réseaux sociaux, voir des relais presse au delà des classements lycéens et prépas..).
- Soutenir les actions qui contribuent au rayonnement de l’
établissement, à la conservation de sa mémoire et au maintien des liens entre ceux qui y ont étudié ou travaillé.

Améliorer la communication sur les CPGE et les résultats « pôle d’excellence parisien », tout particulièrement en ce qui concerne les classes « * ». - Une communication de l’établissement plus développée vers les parents.
1
Élèves & Étudiants
1
Corps Enseignant
1
Khôlleurs
1
Employés